Malentendus autour d’une poire

Un jour, en classe de CE1, l’institutrice avait apporté une poire…

poire-01

… pour le cours de peinture.

Je me voyais déjà la dessiner, puis la peindre.

J’en voyais bien la forme.

poire-1-copie

Puis, la maîtresse a insisté sur sa forme,

nous précisant qu’elle n’était pas ronde comme la pomme.

Ça, je l’avais bien vu.

Elle ajouta que contrairement à la pomme,

la poire est resserrée en son milieu.

Ah bon ?! Ce n’était pas mon impression !

Je la voyais plus étroite en haut, et plus large en bas.

Mais comme la maîtresse a dit

qu’elle était resserrée en son milieu…

J’ai fait comme elle a dit :

poire-2

J’en ai dessiné la forme, resserrée en son milieu,

comme la maîtresse a dit.

Je trouvais que ça ressemblait à n’importe quoi,

mais pas à une poire. Soit.

Puis il a fallu la peindre.

J’en voyais bien les couleurs nuancées, avec des petits points.

La maîtresse a dit qu’il ne faut pas dépasser des bords et qu’il ne fallait pas faire de « nuances » (selon elle, il fallait peindre en à-plat pour que ce soit correct).

J’ai fait mon possible, mais pas réussi (à ne pas dépasser ni à ne pas faire de « nuances »).

C’était tout sale et ça débordait.

poire-4

Je n’étais pas contente du résultat.

Même si je n’avais pas débordé, ça aurait donné ça :

poire-3

Autrement dit, une poire avec les couleurs réelles, mais avec une forme pas réelle mais qui correspondait à ce qu’avait dit la maîtresse. Parce que de toutes façons, la poire, elle n’était pas de la même couleur partout.

Mais elle n’avait pas la forme de la vraie poire et j’étais très en colère au dedans de moi, puisque la maîtresse avait dit de la resserrer en son milieu et que ça ne correspondait pas.

Mais j’avais fait mon possible pour respecter sa consigne.

Alors j’avais eu une mauvaise note : parce que ma poire était toute débordée, que j’y avais « fait des nuances ». Mais je ne comprenais pas que la maîtresse n’ait rien dit pour la forme anormale.

Et puis de toutes façons,

sa poire…

Elle était toute pourrie !

poire-5

Mais c’est seulement maintenant que j’ose le penser, le dire,

et gribouiller dessus !

 

 

© Blandine Messager – juin 2016

P. S. – « Quelques » années plus tard, une psychologue me reprocha de me comporter comme « une poire ». Je dédie cet objet difforme à ses paroles, et inversement :

poubelle

Publicités

2 réflexions sur “Malentendus autour d’une poire

  1. Il m’est arrivé un truc similaire quand j’étais en primaire. L’institutrice faisait une dictée, elle dictait : « blablabla et blablabla » (il n’y a que le « et » qui est important). Je savais que c’était ce « et » (et pas « est » ou « é »), mais elle m’a embrouillée en ajoutant : « le ‘et’ est un ‘et’ tout simple », que j’ai donc compris comme était un « é ». Ça m’étonnait beaucoup, je ne comprenais pas ce que ça pouvait faire là, mais si l’institutrice affirmait que c’était un simple « é », ça devait être ça, elle ne nous mentirait pas, et puis il fallait respecter ce qu’elle demandait.
    J’ai toujours ce genre de tendance.
    C’est plutôt drôle en y repensant.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s