Lien du jour (1) : Eye tracking

Chaque jour nous réserve son lot de liens et d’articles divers concernant l’autisme et le syndrome d’Asperger.

Eye tracking

Je me dis que ça pourrait justifier l’apparition sur ce blog d’un nouveau « fil rouge » sous la forme d’une publication commentée.

Voici donc celui sur lequel je suis tombée ce matin, qui me laisse dubitative :

Autisme : stimuler le cerveau pour modifier le comportement du regard.

Partant du postulat que l’autiste ne regarde pas les yeux pour éviter un parasitage par surcharge (difficulté à faire deux choses à la fois : écouter ET regarder), si on focalise son attention sur le regard, il pourrait perdre le bénéfice des autres canaux sensoriels, et donc perdre certaines de ses facultés cognitives. J’y vois une ignorance de la non nécessité pour les autistes de regarder les yeux, vue comme un manque alors que c’est de la gestion « économique » du traitement de l’information. 

Cette expérimentation pourrait peut-être aboutir à ce que ces enfants regardent effectivement les yeux, mais au détriment du reste. Serait-ce – en quelque sorte – ignorer que les capacités de traitement des influx sensoriels sont possiblement limitées, mais aussi ne pas faire confiance aux personnes autistes pour la gestion de leur propre fonctionnement cérébral ?

Ce sont juste des questions que je me pose à la lecture de cet article. Le but est-il de sauver les apparences (« fabriquer » des gamins qui regardent dans les yeux, quitte à ce qu’ils perdent leurs facultés périphériques) ou d’aider réellement ces enfants à développer leur potentiel naturel ?

Car la fonction du regard dans les yeux n’est jamais que celle d’obtenir des informations et contacts sociaux interpersonnels par un canal visuel ciblé. C’est ignorer que la personne autiste exploite d’autres canaux pas forcément inférieurs, qualitativement, au regard dans les yeux.

La suite de cette recherche apportera sans doute des réponses, mais vu la lenteur des issues possibles, il y aura certainement pas mal d’erreurs de commises en attendant que des conclusions fiables soient posées. Rien d’autre à faire que d’attendre voir ce que ça va donner…

©Blandine Messager – mars 2016

 

Ajout :

Voici un article intéressant (en anglais) pouvant être corrélé à mon billet de ce jour :

An Experimental Autism Treatment Cost Me My Marriage

Merci à Val de l’avoir publié.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s